• Mesdames, Mesdemoiselles, Mes Yeux…

     

    Mesdames, Mesdemoiselles, Mes Yeux…<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

            Veuillez excuser le style déficient de cette missive, mais je crois que je deviens fou... Je la vois se trémousser là-haut, tout là-haut ! Elle danse sur les nuages, les nuages accablés qui gémissent et pleurent. Les nuages ! Gris, noirs, bleus... Leurs larmes d’argent aux reflets gémissants se mêlent aux miennes qui se meurent,  je hurle et m’envolerais bien vers leurs cieux languissants. For ever.

     

    <o:p> I</o:p>l me reste seulement un de ses cheveux blonds sur la langue, ainsi qu’une feuille de jasmin, sur laquelle elle a écrit « faux rêveur ». Vacillant, je l’ai glissée dans un dictionnaire, mais les mâchoires au papier spongieux, de versos et rectos assoiffés de souffrance, pompent sa substance au goût délicieux.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

     Peu à peu défraîchit son vert des jours heureux; sa sève orpheline en une vapeur folle s’évapore vers les cieux vaporeux, tel le pourpre et le sang de mon cœur qui s’affole. Et je meurs sur un lit d’hôpital où les draps blancs me semblent enfin noirs. Dix années m’auront été nécessaires afin d’obtenir cette couleur libératrice.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Cependant, en l’hommage de mon ange libidineux, j’ose vous demander de publier mes poèmes, même s'ils puent des pieds; telle est l’ultime supplique d’un mourant amoureux.

     

     

    Pablo Picasso

     

     

     

     

     

             

     

                           Dimitri Defrain : La femme qui pleure (1937)
     
     

  • Commentaires

    1
    visiteur_inconito
    Mardi 28 Février 2006 à 03:37
    brave gar? solitaire rempli de bravure et de courage mais qui a son caract?!
    SVP respect.
    2
    visiteur_caca
    Dimanche 5 Mars 2006 à 17:10
    Mesdames, mesdemoiselles, mes yeux
    Paroles et musique : Serge Gainsbourg
    Interpr? : Zizi Jeanmaire

    Mesdames, mesdemoiselles, mes yeux
    Ont pleur?our de beaux messieurs
    Trop excessive, trop possessive
    Bien trop lascive et trop na?
    Trop agressive, trop ?tive
    Trop sensitive et trop captive

    Mesdames, mesdemoiselles, mes yeux
    Ont pleur?our de beaux messieurs
    Jamais passive, v?tative
    Trop impulsive, trop offensive
    Trop affective, d?nstrative
    Trop intensive et destructive

    Mesdames, mesdemoiselles, mes yeux
    Ont pleur?our de beaux messieurs
    Trop explosive, trop convulsive
    Trop corrosive, trop exclusive
    Trop incisive, trop objective
    Trop intuitive et d?ctive

    Mesdames, mesdemoiselles, mes yeux
    Ont pleur?our de beaux messieurs
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    visiteur_yopinto
    Mercredi 22 Août 2007 à 23:35
    superbe ce tableau
    portrait de dora maar;picasso disait que les femmes etaient des machines a pleurer et trouvait
    que les larmes allaient tres bien aux femmes
    illuminant leur visage
    portrait genial!
    philippe pelletier yopinto
    4
    Nidith
    Samedi 29 Septembre 2007 à 09:47
    S?eusement, tu as d? envoy?es manuscrits ?qs maisons d'?tion? Bon, moi j'invente des histoires plut?ignones, tu vois, un autre style!! Et je crois qu'il faut se lancer un jour si on ne veut pas conna?e un succ?posthume!! 1, 2, 3, on y va!
    5
    christine
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 08:29
    Très beau.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :