• Lolita (2005)

     

     

    Je ne suis qu’un gueux fou plein de désirs fougueux,<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    L’œil empli de folie, et mon poing tout rugueux,<o:p></o:p>

    De la geôle les murs cogne, et ne se cajole<o:p></o:p>

    Qu’au murmure envolé de ton corps qui flageole !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Oh ! le ciel éclatant derrière les barreaux,<o:p></o:p>

    Me rappelle tes yeux, ces infâmes bourreaux !<o:p></o:p>

    Mais comme dans les miens tant de démons ululent,<o:p></o:p>

    Des pilules sans cesse en ma gorge pullulent !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Je rêve de passer une bague à ton doigt,<o:p></o:p>

    De t’en mettre un sans voix, et ce comme il se doit :<o:p></o:p>

    Des soupirs et des mots d’amour brûlant ma langue,<o:p></o:p>

    Au roulis virginal, oh ! de ta chair qui tangue !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Attaché sur mon lit, l’œil toujours méprisant,<o:p></o:p>

    Je ris des jolis tas au ragot médisant, <o:p></o:p>

    Du juron éploré que ta mère profère :<o:p></o:p>

    Et c’est toi lolita qu’alité je préfère !

     

    <o:p></o:p> 

     

  • Commentaires

    1
    visiteur_Wo1fman
    Vendredi 30 Mai 2008 à 15:15
    J'adore, tout simplement. C'est sublime.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :